Centre d’Appui aux Services de Médiation de Dettes
de la Région de Bruxelles-Capitale

La journée sans crédit collabore avec l’émission « On n’est pas des pigeons »

Dans le cadre de la Journée sans crédit 2017, l’équipe de l’émission « On n’est pas des pigeons » collabore à nouveau avec la Journée sans crédit et va réaliser un reportage qui sera diffusé le vendredi 24/11/2017 sur la Une.

La journée sans crédit, c’est quoi encore ?
Co-fondée par le CAMD et les Equipes populaires, la plateforme JSC rassemble aujourd’hui 31 associations francophones et néerlandophones.

Elle a pour objectifs de sensibiliser les consommateurs aux dangers du crédit et de formuler des recommandations aux pouvoirs publics pour améliorer la protection des consommateurs les plus fragilisés.

La plateforme JSC organise chaque année une journée destinée à attirer l’attention du grand public sur les pièges et dangers du crédit. Lors de notre dernière campagne qui s’est déroulée en 2015 et 2016, notre volonté était de mettre en garde les jeunes consommateurs contre les fausses offres dites "gratuites".

Pour prendre connaissance de l’intégralité de nos campagnes précédentes, vous pouvez vous rendre sur le site internet : http://www.journeesanscredit.be/spip.php?rubrique4.

Cette année, nous avons décidé de mettre l’accent sur l’extrême facilité de contracter un crédit à la consommation, le manque d’analyse par le prêteur de la situation financière du contractant et la possibilité d’accumuler ces crédits pour atteindre un montant d’emprunt important.

Les articles VII. 69, 70, 75 et 77 du Code de Droit Economique (anciens articles 10,11 et 15 de la Loi sur le crédit à la consommation du 22 octobre 1991) que nous détaillons ci-dessous sont depuis toujours la clef de voûte de la protection du consommateur et du crédit responsable.
Ils imposent aux prêteurs et aux intermédiaires de crédit un devoir de conseil et d’information qui implique :

  • L’obligation de vérifier la solvabilité du consommateur notamment par le biais de la Consultation de la Centrale des crédits aux particuliers (art. VII.69 et 77 – ancien art 10 et 15) ;
  • L’obligation de rechercher le crédit le mieux adapté aux besoins du consommateur (art 11 avant la dernière modification, Article VII.75 – ancien art 15§ 1- ancien art 11) ;
  • L’interdiction de prêter à un consommateur qui ne sera pas à même de rembourser (Art. VII.77 §2 – ancien art 15 §2 inchangé).

En théorie, ces textes protègent les consommateurs. Dans la pratique, nous pensons que la réalité est tout autre, que la loi n’est pas respectée et les sanctions existantes non appliquées.

Cette problématique n’est pas récente : nous la constatons depuis plusieurs années. Dans ce contexte, nous avions d’ailleurs déjà fait appel à la RTBF pour réaliser un reportage portant sur le sujet en 2011 (diffusé le 24/11/2011). Vidéo disponible sur : https://www.youtube.com/watch?v=GGj...

La problématique a interpellé un nombre important de personnes. Actuellement, les associations membres de la plateforme utilisent encore ce reportage comme support pour leur animation de prévention du surendettement.

Il nous paraissait donc intéressant de comparer la situation 6 ans plus tard afin d’observer les éventuels changements … affaire à suivre !!!

Soutien & Partenaires

Agenda

May 2024 :

Nothing for this month

April 2024 | June 2024

  • Evenement CAMD
  • Evenement partenaire
  • Formation

Newsletter