Centre d’Appui aux Services de Médiation de Dettes
de la Région de Bruxelles-Capitale

Fédération

Communiqué de presse : Les organisations de consommateurs défendent l’importance d’un secteur bancaire plus accessible.

08/09/2022

La diminution du nombre de distributeurs automatiques de billets sur le territoire belge est une préoccupation majeure pour les organisations de consommateurs depuis un certain temps. Après tout, l’accès à l’argent liquide est un élément important de l’inclusion. Si les personnes n’ont pas accès aux moyens de paiement à leur convenance, leur vie sociale est rendue de facto très difficile.

Pourtant, le secteur bancaire souhaite réduire le nombre de guichets automatiques (seul 1/3 des endroits où il y a actuellement un guichet automatique subsisterait), car nous payons tous de plus en plus numériquement. Ce n’est que partiellement vrai. La fracture numérique joue ici un rôle majeur. Les nouvelles technologies ne sont pas toujours accessibles aux personnes âgées, aux personnes à faibles revenus, aux personnes handicapées, etc.

La concentration du tiers des distributeurs automatiques restants dans les centres commerciaux et les rues commerçantes signifie qu’un grand groupe de consommateurs risque d’avoir de grandes difficultés à participer à la vie économique.

Une politique bancaire durable devrait tenir compte de ces personnes. La politique européenne de durabilité que tous les États membres doivent mettre en œuvre prête attention aux aspects écologiques, économiques et sociaux. Le principe de "ne laisser personne de côté" est donc un principe clé de l’Agenda 2030.

Les organisations de consommateurs demandent donc :

  • Qu’il n’y ait pas de réduction drastique du nombre de distributeurs automatiques avant qu’il n’y ait une solution généralement soutenue pour que les groupes vulnérables puissent accéder/participer à la vie économique ;
  • Qu’un plan de distribution réaliste soit convenu (en consultation avec les autorités locales, les organisations de consommateurs et les autres parties prenantes), dans lequel les consommateurs et les citoyens des communautés locales peuvent préserver leur accès à l’argent liquide ;
  • Une augmentation des investissements dans l’accessibilité des distributeurs automatiques, financée par les économies de coûts que les distributeurs automatiques neutres apporteront aux banques ;
  • Qu’il devrait être possible de payer en espèces à tout moment et en tout lieu ;
  • Que les distributeurs neutres puissent également permettre d’autres opérations bancaires, telles que l’impression de relevés de compte et l’exécution de virements (sous la forme ou non d’auto-banques séparées).

Les organisations de consommateurs appellent donc le secteur bancaire et le gouvernement à inclure ces points d’amélioration dans leurs futures politiques. Nous demandons au Ministre de prendre explicitement des engagements clairs afin que chacun, quel que soit son contexte social, puisse avoir accès à la vie économique et aux moyens de paiement qu’il souhaite utiliser.

Nous rappelons également au ministre notre demande d’un engagement explicite à réduire de moitié le nombre de personnes sans accès à Internet d’ici la fin de la législature. La réalisation de cet objectif ambitieux serait un signal important indiquant que, dans notre société prospère, nous ne refusons à personne le droit de prendre le train du numérique en marche.

Voici donc une synthèse de nos revendications :

Revendication face au secteur bancaire

Signataires : Le Gezinsbond, Test-Achats, la FGTB, Le Centre d’Appui aux Services de Médiation de Dettes, la CGSLB, le VSZ, Beweging.net (OKRA) et le BAPN.

Soutien & Partenaires

Agenda

January 2023 :

Nothing for this month

December 2022 | February 2023

  • Evenement CAMD
  • Evenement partenaire
  • Formation

Newsletter